REMESHA DRUMS, la fierté du Burundi dans le monde.

Le Remesha Drums n'est pas seulement un groupe de danseurs et batteurs de tam-tam, c'est d'abord une culture du Burundi qui se perpétue de génération en génération. Depuis que ces artistes ont quitté leurs pays d'origine pour s'établir dans la capitale fédérale du Canada, ils sont devenus des ambassadeurs de leur culture dans le monde. Afrikamerik les a rencontrés lors de leur passage au Festival Afrikadey 2010. Ils en ont profité pour nous parler de leur amour, leur fierté, leur art et leur culture: la danse et le tam-tam.

Remesha Drums in Calgary

AK: Bonjour Narcisse Ngendakuriyo, vous êtes un des membres de Remesha Drums, parlez nous brièvement de l'historique de ce groupe?

R.D.: Le groupe a commencé depuis longtemps. Nous étions tous en bas âge, à l'école primaire pour la plupart d'entre nous. Certains membres ont été incorporés pendant que nous étions à l'école secondaire et les autres membres du groupe nous ont rejoints à l'université.

AK: Qui a eu l'idée de créer ce groupe?

R.D.: Les tambours du Burundi représentent beaucoup pour nous. C'est une culture qui se perpétue de génération en génération et c'est depuis nos ancêtres. Nous avons toujours été ensemble depuis des années mais le groupe a été officiellement crée quand nous nous sommes retrouvé à l'université.

Remesha Drums in Calgary

AK: Vous êtes entrain de parcourir le monde entier avec cette danse traditionnelle. Avez-vous gardé de bons souvenirs de tous vos déplacements?

R.D.: Nous avons de très bons souvenirs de tous nos déplacements! Nos voyages sont toujours des moments exceptionnels en passant par l'Europe et l'Amérique. Le public est généralement curieux de voir nos tenues, nos grands tambours et surtout notre façon de danser qui est très originale. Les bons souvenirs sont très nombreux, il m'est impossible de les citer tous.

AK: Vous vous produisez régulièrement dans les festivals mais y a-t-il d'autres occasions où l'on peut vous voir en spectacles ?

R.D.: À part les festivals, nous sommes régulièrement invités à la Fête du Canada. Nous y sommes presque à chaque année depuis que nous sommes arrivés à Ottawa en 2001. Nous nous produisons dans les écoles et dans les universités. Certains organismes nous invitent aussi pour des soirées culturelles.

AK: Comment voyez-vous le futur de ce groupe?

R.D.: Nous représentons la culture burundaise et nous en sommes un des ambassadeurs au Canada et même dans le monde. Le groupe Remesha Drums va grandir et va même durer longtemps car nous avons déjà une relève au niveau de la jeunesse que nous initions.

Remesha Drums in Calgary

AK: J'ai remarqué qu'il n'y a pas de femmes dans votre groupe. Y a-t-il une raison particulière à cela?

R.D.: Dans notre pays, nous avons beaucoup de respect envers nos mères, nos femmes et nos sœurs. Vous avez surement remarqué que nous portons tous un tambour d'environ 70 livres sur nos têtes. Cet instrument de musique est quand même assez lourd pour les femmes. Les femmes de Remesha Drums sont intégrées dans le groupe d'une autre manière : elles ont une danse traditionnelle appelée Intamboy'ikirundi. Les hommes et les femmes forment ensemble une chorégraphie pendant ses danses.

 

Remesha Drums in Calgary

AK: Quelles sont les difficultés que vous rencontrez?

R.D.: Nous avons des difficultés au niveau du matériel. Nos tambours sont fabriqués à partir d'un certain type de bois qu'on ne trouve pas au Canada. Il faut donc commander les tambours au Burundi. Vu la distance entre le Canada et le Burundi ainsi que le poids de ces tambours, cela nous coute très cher.

AK: D'ou tirez-vous le plaisir de jouer ?

R.D.: C'est d'abord l'amour de la culture du Burundi et l'amour d'une diversité culturelle que nous cherchons à partager avec les autres, surtout avec le public du Canada et des États Unis. Cette danse fait partie de notre vie.

Remesha Drums in Calgary

AK: C'est le moment de se dire au revoir. Avez-vous un message pour ceux qui vous découvriront à travers notre site?

R.D.: Nous sommes fiers de présenter ce type de danse et notre culture. Nous sommes aussi fiers de partager cette richesse avec les autres. Lors de notre passage ici à Calgary, nous avons particulièrement aimé le public qui a été aussi très généreux envers nous et nous les remercions vivement de tous nos cœurs. Nous invitons le public du monde entier à suivre nos activités et nos déplacements à travers notre page myspace : http://www.myspace.com/remeshadrumscanada et notre page facebook. Nous espérons que les producteurs et diffuseurs de spectacle nous ferons revenir très bientôt en Alberta. Nos remerciements vont aussi tout droit à Afrikamerik pour cette entrevue.

AK: Afrikamerik vous remercie aussi pour votre disponibilité et vous souhaite bonne chance dans votre carrière.

Article réalisé par Didier Gangoma

© Tous droits réservés 2011

Note utilisateur:  / 2
MauvaisTrès bien