Afrikamerik présente Aboulaye Koné

Né en Cote d'Ivoire, Aboulaye Koné fils de griot trouve la musique à l'intérieur de sa famille au Burkina Faso auprès de Djeli Baba Kienou. Dans ce milieu privilégié de la culture africaine, la formation artistique du musicien commence dès l'enfance. La tradition tient à se perpétuer solidement en transmettant le savoir de génération en génération. C'est donc dans ce contexte qu'il devient un percussionniste ainsi qu'un guitariste mandingue émérite. Il accompagne plusieurs vedettes africaines tels Les Go de Koteba, Adama Dramé, Kandia Kouyaté.

Son arrivée à Montréal n'éteint en rien son activité. Ces différentes implications artistiques sont nombreuses. Il accompagne plusieurs vedettes africaines de passage à Montréal. Il joue auprès de Sonatata Kondé, Fodé Kouyaté, Tiranké Sidibé, Bambino et Prince Djabaté.

Versatile, il fait partie du François Bourassa Ensemble. Cette formation jazz de grande qualité est récipiendaire de plusieurs prix : Juno, Félix et Opus Owards. Sa deuxième participation dans la discographie de François Bourassa se voit honorer par le titre Aboubou.

Il est guitariste dans le groupe de Zal Idrissa Sissokho nommé Buntalo. Il est l'invité spécial auprès de groupes comme Salaam, Syncop, La Chango Family ainsi que la Famille Zon.

Il fait partie intégrante du grand spectacle La Nouba au Corona produit et diffusée par la première chaîne de Radio Canada où quinze artistes d'origines différentes se rencontrent. Il participe, sous la direction d'Éval Manigat, au « House Band » du spectacle Afrika Musique où il accompagne entre autre Lokua Kanza. En 2007, nous l'avons entendu à plusieurs reprises, pendant plusieurs mois, dans la promotion télé et radio de la chaîne Espace Musique.

Depuis 2007, il est membre fondateur de S'Temps d'Art Africain une coopérative de travail qui œuvre dans le domaine de l'enseignement de la danse et de la percussion d'Afrique de l'Ouest. Il reçoit en 2007 et 2008 la reconnaissance du Conseil des Arts du Canada en guitare mandingue et du Conseils des Art et Lettres du Québec en percussions africaines.

En 2004, il met sur pied le groupe Bolo Kan. Cette formation réunit plusieurs couleurs de la musique africaine mandingue et va de l'acoustique à l'électrique, de la tradition à la modernité. À travers trois couleurs (percussion, acoustique et moderne), il désire élargir et diffuser ce genre toujours très écouté et respecté en Afrique de l'Ouest. Reconnu par ses pairs comme un musicien mandingue incontesté, il amène en sol québécois cet héritage par ses compositions originales et ses interprétations de morceaux parfois centenaires. Bolo Kan Moderne vient de remporter le Syli d'argent 2008 au concourt de la musique du monde organisé par Nuits d'Afrique.

Biographie publiée avec l'autorisation de l'artiste. Pour plus de détails, veuillez visiter son site  www.aboulayekonebolokan.com

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien