Charly Yapo et l’aboutissement d’un rêve, ZION

Charly Yapo - ZIONPour ceux et celles qui comme moi le prononcerait en français, ils diront ZAYONNE. Mais j'ai plutôt dit zi-on et cela n'avait pas la même saveur! Zion veux tout simplement dire Paradis en créole.

J'ai rencontré Suzy Pelletier en un bel après midi d'automne à Québec. Elle est la gérante du groupe. Je lui ai dédié le titre de mère nourricière juste après cette entrevue. Vous allez facilement le comprendre en lisant la suite de cet article. Ma première préoccupation avant tout était celle de savoir pourquoi Charles Yapo qui en passant est son conjoint, qui est aussi un compositeur, bassiste, directeur musical et réalisateur de ce premier disque Zion, avait finalement décidé de produire cet album?
 
Voici donc l'histoire:
 
Charly pour les intimes, est reconnu depuis des années comme étant un bon musicien, un bassiste. Il compose à son rythme et emmagasine des morceaux dans son disque dur. Sa première femme c'est sa guitare, il ne s'en débarrasse jamais! m'a confié Suzy dès le début de notre entretien. Rappelons que Suzy est la femme de Charles alors entre la guitare qui est la première femme de Charly et Suzy qui est sa femme, j'ai du mal à faire un classement. Quelqu'un peux t-il m'aider?
 
C'est Charly lui-même qui a donné le nom à ce groupe car pour lui, la musique est un mode de vie, un monde rempli d'amour et de plaisir, c'est le paradis et le paradis c'est Zion!!
 
Il ne s'agit pas d'un projet personnel même si le rêve en est un. Charly a toujours souhaité donner une vie à ses compositions musicales, non sans oublier des voix du monde, des textes qui sentent l'amour, l'amitié et le professionnalisme. D'après ce que j'ai entendu, il a réussi. J'avais hâte de rentrer dans la vie de chacun de tous ces personnages qui ont participé intensément à la réalisation de ce premier album, mais ce n'est qu'une partie remise! Cet album est l'aboutissement de divers chemins de vie de tous ces artistes. Ils ont tous eu du plaisir à le faire, et à faire entendre leurs talents diversifiés; l'union fait la force dit–on!
 
L'album regroupe 11 titres, plus une chanson de Jean – Leloup (La vie est laide), que Charly a remodelé et a rebaptisé Saveur Reggae. Il a donc fait venir à Québec (sa ville de résidence), des amis-musiciens de New York et de Montréal. Il est peut être inutile de vous le dire que, dans ce monde-là les amis-musiciens sont aussi issus de la Jamaïque, d'Haïti, de la Côte d'Ivoire, de la France, du Québec ou du Mali. Voyant tout ce monde qui débarquait, il me fut impossible de demander à Suzy l'intensité de l'ambiance qui a régné pendant la période des répétitions et de l'enregistrement qui a duré quand même un mois! Festif, me répondit-elle! Tout le monde était réuni, prêt à travailler et avec un seul but à atteindre. Ils parlaient d'Abidjan, de l'Afrique et des souvenirs divers. Ils se rappelaient les bons et mauvais coups, des pays dans lesquels ils avaient fait des spectacles et cela n'en finissait pas.
Pour résumé le tout: c'étaient 8 kg de riz par semaine et 8 tilapias par repas. Il y avait de l'ambiance africaine, les couleurs des tropiques, comme une fête au village sous l'ombre d'un baobab. Cet album a permis de solidifier les liens d'amitié et de fraternité qui existaient déjà entre ces artistes.
 
Je pense quant à moi, qu'il y a là un bel effort et un bel exemple de l'implantation de ceux et celles qui se sont établies ailleurs, loin de leur pays natal. C'est un pari de réunir tout ce monde et de recréer ce village: des hommes venus tous des horizons lointains! C'est encore un autre pari qu'est de faire par cet échange des talents, un partage musical au monde entier. C'est une belle réussite monsieur Yapo, mes félicitations!
 
Parlons de la musique et des voix
 
Le choix des chanteurs et chanteuses était primordial. Leurs voix ont donné le ton à la musique qui déjà est puissante et est de haute qualité. Voila pourquoi, Charly est allé chercher des personnes capables de mettre du "Power". Ce sont des personnes qu'il faut pour la cause et avec lesquelles il avait envie de travailler. Et quand vous les écouterez, c'est pas mal réussi!

Charly Yapo et sa guitare

Les interprétations linguistiques de l'album se font en français, en mandingues, en anglais, en créole, à l'image bien sûr de leurs interprètes et pour les besoins des arrangements musicaux. L'album est diversifié. On l'appelle "Dixit Charly du radical sound" et oui! Je l'ai appris cette après-midi là de la bouche même de Suzy, la mère nourricière.
J'ai quand même osé poser la question de savoir: Que veux dire "Du radical sound"?

Et bien, toutes les chansons ont une base de reggae, et chacune d'elles séparément, a une influence d'afro-beat, de blues, de jazz, de salsa et sans oublier la touche retravaillée de Charles Yapo.
 
En tant que directeur musical, son apport a été de mélanger les styles, pour avoir des sonorités différentes. On ne s'ennuie pas du tout, on passe d'une chanson à une autre et on ressent différentes émotions. En tout cas l'album respire la vie, inspire le voyage, la gaieté et la créativité.
 
Je suis sortie de cette entrevue, très inspirée du paradis de Charly, Zion! J'ai ressenti la force d'un groupe, une volonté d'aboutir, un professionnalisme, un travail commun fort de son multiculturalisme mais aussi de son intégration, pas seulement au Québec, mais partout dans le monde.
 
J'en suis donc arrivé à une conclusion: Cet album là peut s'écouter partout ! Il transpire un tout. La sortie de l'album est prévue vers la fin au mois du mois d'octobre 2011 chez tous vos bons disquaires cependant, Charly travaille déjà à son prochain rêve. Ah! Les rêves nous mènent loin!
 
Après Zion, nous aurons l'occasion d'écouter d'autres albums dans les prochaines années car Charly s'est donné comme mission d'offrir une musique de qualité au monde entier et surtout partager son talent ainsi que celui de ses amis. La suite de ZION, c'est une production en France, c'est une autre production en Afrique. Et voilà, c'est écrit dans un contrat. Nous allons tous surveiller la sortie de cet album, une panoplie des talents et des voix qui vont bercer nos cœurs. Bonne chance ZION, au plaisir de vous écouter!
 
Je tiens à remercier Madame Yapo (Suzy Pelletier) et Mademoiselle Salomé Yapo (la fille de Charly) pour leur accueil et leur disponibilité. Bref c'est la deuxième et la troisième femme après la guitare.
 
Pour plus de détails sur l'artiste:
http://www.myspace.com/574123374 
Crédit photos: Avec l'autorisation de Charles Yapo
 
Marina Mizejewski
© Tous droits réservés, 2011
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien